Commandes Libraires : www.expressediteur.com / Commandes Particuliers https://www.librairiesindependantes.com

Articles Marqués ‘editions paari’

Sur les ailes du temps. Itinéraire d’une enfance africaine

Par • 26 Juil 2009 • Catégorie: Actualités, Livres

tcouv11

Sur les ailes du temps

Itinéraire d’une enfance africaine

De Bernard Tchibambelela

Collection Ta e nguala

Editions Paari, Paris, juin 2009

Problématique

Ce texte – écrit en 2001 à Cotonou – évoque l’école coloniale, qui obligeait les jeunes africains à chanter « Nos ancêtres les Gaulois », chanson inspiratrice, disaient les Instituteurs.

tcouv1

Cette école interdisait systématiquement l’usage des langues africaines au sein de l’établissement scolaire. Mais, elle avait été un espace de forte socialisation entre enfants de Moungali, Ouénzé et Bacongo, des faubourgs de Brazzaville

L’école ainsi que la pratique du sport ne servaient pas qu’à développer l’esprit et le corps des enfants. Ils visaient aussi la gestation d’une élite qui était primée. On pouvait noter la prime d’excellence, d’encouragement ou les cadeaux offerts pendant les fêtes de Noël par le Gouverneur Général au Palais.

La ville et son école coloniale ne constituaient pas les seuls espaces d’éducation des enfants. Les parents envoyaient régulièrement leurs enfants, passer les vacances scolaires au village, pour acquérir les savoirs ancestraux, se former à la tradition. C’est au travers d’un oncle N’songui (Malafoutier ou récolteur du vin de palme) et N’ganga (Guérisseur), résidant au village, et d’autres enfants de son âge que l’auteur évoque la richesse du milieu rural.

Avec ce texte, le lecteur touche du doigt la société congolaise des années cinquante, qu’il peut comparer à celle d’aujourd’hui. L’ouvrage, en s’inscrivant dans une démarche didactique, de dévoilement autobiographique, est aussi un lieu de rencontre entre le passé et le présent.

Pour commander l’ouvrage, télecharger le fichier PDF suivant : tchimbapub

tcouv4



Le venin dans l’encrier. Les conflits du Congo-Brazzaville au miroir de l’écrit

Par • 12 Fév 2009 • Catégorie: Actualités, Nouveautés

Le venin dans l’encrier

Les conflits du Congo-Brazzaville au miroir de l’écrit

De Patrice Yengo

Préface de Jean Copans

Editions Paari, Paris, janvier 2009

170 pages ; ISBN 2-84220-030-6 ; Prix 16€

Deux livres – Congo : les fruits de la passion partagée de Pascal Lissouba ; Le manguier le fleuve et la souris de Denis Sassou-Nguesso –, publiés peu avant juin 1997, dévoilent les subtilités d’un affrontement littéraire comme prélude martial à une confrontation politique et militaire.

Le venin dans l’encrier décrypte le langage de la guerre civile inscrit dans cette littérature pamphlétaire. Il dévoile l’échec d’une génération d’hommes politiques congolais pris au piège du ressentiment et du reniement de leur passé « socialiste », et qui se vantent d’être, chacun de son côté, le meilleur garant de l’ordre post-colonial.

Ce travail didactique, passe au crible de la critique anthropologique et politique toutes les postures discursives sur la guerre civile du Congo- Brazzaville quelle qu’en soit l’origine – qu’elles proviennent des acteurs politiques universitaires ou associatifs – et pose le problème fondamental de l’éthique et de la morale en politique.

Qui est Patrice Yengo ?

Socio-anthropologue, pharmacien, l’auteur a enseigné à l’Institut Supérieur des Sciences de la Santé et à la Faculté de médecine de l’université Marien Ngouabi de Brazzaville.

Dans les domaines de l’anthropologie historique et politique, il s’intéresse aux dynamiques politiques et aux mutations sociales induites par la mondialisation.

Chercheur au Centre d’études africaines de l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales (EHESS) de Paris, il dirige la revue Rupture-Solidarité.



Les Editions Paari au Salon du Livre

Par • 27 Fév 2008 • Catégorie: Évènements

Les éditions Paari au Salon du livre africain de Blois

salon du livre 1

Blois a accueilli le Salon du livre africain. Son objectif : faire connaître à un très large public la littérature du et sur le continent africain.

salon du livre 2

En lire plus



Café littéraire à Paris par les Editions Paari

Par • 27 Fév 2008 • Catégorie: Café littéraire

Causerie-débat autour des livres, des auteurs et des initiatives louables ou café littéraire tout simplement ? C’est selon. De toute façon l’écriture, une fois de plus, s’est exprimée dans la cave de La Fontaine au miel, rue Quincampoix, à Paris.

Les éditions Paari proposent, tous les mois, un rendez-vous de la culture dénommé Café littéraire panafricain, qui se tient au restaurant « La Fontaine au miel », 94 rue Quincampoix à Paris. Celui du 22 décembre était consacré à l’écriture féminine. J’y étais invitée, avec 3 autres auteures.
Comme souvent pour les activités de l’esprit, il n’y avait pas foule, mais ceux qui ont honoré cette invitation sont vraiment venus trinquer à la santé des lettres africaines et d’une Afrique qui gagne, une Afrique portée par les Africains eux-mêmes et par les amoureux de l’Afrique.

Môguy, la première intervenante, a présenté son livre L’orteil de mon père comme la volonté de « transformer l’indicible (l’inceste) en force ». C’est une Française toute en sourire et qui distille une joie de vivre telle que vous ne croiriez pas que c’est bien elle l’auteur de l’Orteil de mon père. Son nom d’auteur d’ailleurs contribue à brouiller les cartes. Vous pourriez penser que c’est une Africaine, ce qu’elle est dans l’âme sans aucun doute : elle a séjourné en Afrique, côtoyé les Africains et se dit proche de cette Afrique qui a un combat à livrer, comme elle a eu à le faire à travers ce drame vécu dans son enfance et qu’elle a réussi à surmonter, qu’elle surmonte grâce à ses différentes activités.

JPEG - 3.5 ko
Môguy et le modérateur Mawawa

En lire plus