Commandes Libraires : www.expressediteur.com / Commandes Particuliers https://www.librairiesindependantes.com

Articles Marqués ‘littérature congolaise’

« La Soumission » et « Les Corbeaux » : deux récits fondés sur le Maswanisme

Par • 24 Juin 2008 • Catégorie: Livres

Les corbeaux

Ces deux livres situent leurs événements dans la période coloniale avec toutes les brutalités que les Français imposent aux Congolais, particulièrement aux populations de la région du Pool et Brazzaville. A travers les aventures rapportées par le héros-narrateur de « La Soumission », le lecteur découvre les supplices et les travaux forcés qui ont désorganisé la société congolaise en général et la région du Pool en particulier : les cultures vivrières seront délaissées au profit de l’exploitation du « nkuezo ». Et apparaissent les premiers miliciens au Congo qui vont aussi occuper une grande place dans la littérature congolaise à cause de leur impact négatif sur les populations. Aussi, « La Soumission » aura sa suite logique dans « Les Corbeaux », deuxième roman de l’auteur qui met en exergue les véritables héros du Maswanisme appelé encore « corbeaux ». Leur chef André Maswa est le héros central du livre qui mène, avec ses adeptes tels le vieux Sita, Mbemba et Nganga, une lutte contre l’administration coloniale. Ils sont persécutés et Maswa est jugé par l’administration coloniale pour ses idées anticoloniales.

En lire plus



Noël KODIA-RAMATA: Un observateur de la littérature congolaise

Par • 27 Fév 2008 • Catégorie: Contributeurs et auteurs

Noel Kodia

Que vaut une œuvre sans lecteur ? Une œuvre vit parce qu’elle est lue, parce qu’elle fait l’objet de commentaires, de réflexions… Et il y a d’autant plus de lecteurs autour d’une œuvre que celle-ci est mise en lumière par un lecteur plus minutieux que d’autres. Ainsi, il y a ceux qui écrivent des romans, des poèmes, des pièces de théâtre, et il y a ceux qui les mettent en lumière. Noël KODIA-RAMATA fait partie de ces derniers.
Le terme ‘‘lumière’’ a ici tout son sens, toute son ampleur. En effet les critiques, en mettant à disposition du public des études, des analyses de textes, non seulement oeuvrent pour que la littérature ne soit pas un mets réservé aux universitaires qui seraient seuls capables d’en percevoir les saveurs ; mais aussi, ils contribuent à faire connaître les auteurs et leurs œuvres, ils les sortent de l’ombre du silence. Et il faut avoir une certaine dose de générosité pour le faire. Ainsi nous apparaît Noël KODIA : un homme généreux. Il s’est spécialisé dans la littérature congolaise, car, il faut le dire, la littérature est tellement vaste ! On peut être un lecteur libre et goûter, croquer, mordre ici et là selon son plaisir, mais si en plus on souhaite s’adonner à la tâche exigeante, rigoureuse de critique littéraire, on est, pour être efficace, amené à se tailler un cadre dans cette vaste littérature.
Noël KODIA fait partie de ceux – et il y en a peu – qui connaissent dans toute sa profondeur, dans toute sa diversité, la littérature congolaise. Depuis de nombreuses années, il la décortique, la presse pour en recueillir le jus et le proposer aux lecteurs qui ont soif d’en savoir un peu plus sur les auteurs du Congo-Brazzaville. Bref il n’est pas de production écrite de congolais qui ne soit passée sur la table d’examen de Noël KODIA. D’ailleurs il prépare un Dictionnaire des œuvres littéraires congolaises (romans, récits et nouvelles). Ses études, qui concernent aussi la politique et la société africaine, paraissent dans des revues, sur des sites Internet ainsi que dans des ouvrages. Mais il a aussi essayé de passer de l’autre côté de la barrière en publiant un roman : Les enfants de la guerre.
Noël KODIA est Docteur en Littérature française de l’Université Paris IV Sorbonne. Il a enseigné les littératures française et congolaise à l’Ecole Normale Supérieure de Brazzaville.

ŒUVRES DE NOEL KODIA

I / Articles divers dans la presse que vous pouvez retrouver dans son blog :

http://blog.ifrance.com/noelkodia

Quelques exemples :

  • Le roman congolais de 1954 à 2006 :
    des prix littéraires qui confirment sa prépondérance au sud du Sahara
  • Les romancières du Congo
  • Démocratie en Afrique centrale

II / Ouvrages

  • Les enfants de la guerre, roman, Editions Menaibuc, 2005.
  • Mer et écriture chez Tati Loutard : de la poésie à la prose, Editions Connaissances et Savoirs, 2006.

Liss KIHINDOU



Dominique M’FOUILOU

Par • 27 Fév 2008 • Catégorie: Contributeurs et auteurs

Mfouilou dominique portrait

Dominique M’FOUILOU est un auteur de la littérature congolaise plutôt singulier. En effet, alors que ses collègues écrivent des textes qui mêlent, à pourcentage plus ou moins égal, fiction, expériences personnelles, au besoin histoire du pays ; lui se nourrit essentiellement de cette dernière, en particulier des événements qui ont constitué – ou qui constituent – des pages mémorables de notre histoire. Pages mémorables, sans doute, mais parfois si méconnues ! Les générations qui n’ont pas vécu ces événements ou étaient trop jeunes pour s’en souvenir – et elles sont aujourd’hui les plus nombreuses – ne connaissent que vaguement des noms, des faits qui ont pourtant marqué l’histoire de notre pays. Les témoins de ce passé se font de plus en plus rares ; et ceux qui meurent s’en vont avec leurs souvenirs. A défaut de livres d’Histoire qui mettent en lumière le vécu des Congolais, pourquoi ne pas recueillir ces témoignages et en faire le fondement d’œuvres romanesques ? C’est le mérite de Dominique M’FOUILOU. Il récolte des informations, interroge des survivants de telle époque, pour produire des romans. Ceux-ci peuvent à juste titre être considérés comme des lieux où retentissent des échos de la vie politique congolaise d’avant et d’après les Indépendances : la construction du Chemin de fer, le M22, le passage à la Démocratie, la figure de MATSWA… sont quelques unes des pages que D. M’FOUILOU ressuscite.

Né en 1942, il est diplômé de l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales, Docteur 3ème cycle de connaissance du Tiers-Monde (Géographie Economique), Paris VII. Il est à ce jour l’auteur de 9 ouvrages.

Œuvres de Dominique M’FOUILOU

Romans

  • La Soumission, L’Harmattan, Paris 1977
  • Les Corbeaux, Akpagnon, Le Mée-sur-seine, 1980
  • Vent d’espoir sur Brazzaville, L’Harmattan, Paris 1991
  • Le Quidam, L’Harmattan, Paris, 1994
  • La Salve des innocents, L’Harmattan, Paris, 1997
  • L’Inconnu de la rue Mongo, L’Harmattan, Paris, 1999
  • Ondongo, L’Harmattan, Paris, 2000
  • Le Mythe d’Ange, L’Harmattan, 2006

Théâtre

  • Fuir l’Enfer de Brazzaville, Paari, Paris, 2006


Fuir l’Enfer de Brazzaville de Dominique M’Fouilou

Par • 25 Jan 2008 • Catégorie: Livres

Fuir l’Enfer de Brazzaville

Dominique M’FOUILOU est un auteur de la littérature congolaise plutôt singulier. En effet, alors que ses collègues écrivent des textes qui mêlent, à pourcentage plus ou moins égal, fiction, expériences personnelles, au besoin histoire du pays ; lui se nourrit essentiellement de cette dernière, en particulier des événements qui ont constitué – ou qui constituent – des pages mémorables de notre histoire. Pages mémorables, sans doute, mais parfois si méconnues ! Les générations qui n’ont pas vécu ces événements ou étaient trop jeunes pour s’en souvenir – et elles sont aujourd’hui les plus nombreuses – ne connaissent que vaguement des noms, des faits qui ont pourtant marqué l’histoire de notre pays. Les témoins de ce passé se font de plus en plus rares ; et ceux qui meurent s’en vont avec leurs souvenirs. A défaut de livres d’Histoire qui mettent en lumière le vécu des Congolais, pourquoi ne pas recueillir ces témoignages et en faire le fondement d’œuvres romanesques ? C’est le mérite de Dominique M’FOUILOU.

En lire plus