Commandes Libraires : www.expressediteur.com / Commandes Particuliers https://www.librairiesindependantes.com

Anthropologie de la chanson congolaise de variétés

Par • 29 Oct 2013 • Catégorie: Actualités, Café littéraire, Nouveautés

Anthropologie de la chanson
Congolaise de variétés
Imaginaire, production du sens

Auteur : Abel Kouvouama
Folio : 128 pages, Format : 148*210 mm
Date de parution : 1er nov.  2013
Prix Public T.T.C. : 15 €
ISBN : 2-84220-067-1

Problématique introductive :

Cet ouvrage répond à quelques-unes de mes interrogations longtemps restées en gestation pour atteindre leur maturité actuelle. Il propose un travail réflexion anthropologique sur les faits sociaux en cours dans la société congolaise contemporaine. Il s’agit d’une anthropologie des mondes contemporains qui prend pour objet d’étude les textes des chansons qui accompagnent la musique congolaise de variétés. …

La chanson et la musique congolaise de variétés – comme on le montrera plus loin – sont le lieu de production du politique, c’est-à-dire en tant qu’espace d’expérimentation du vivre-ensemble sous les formes collectives et individuelles. Textes dits et paroles « chantées » donnent à voir comment l’oralité et l’écrit sont « mis en résonance », selon l’expression d’Arlette Chemain ; comment ils participent du travail de socio-critique derrière les imaginaires sociaux qui sont convoqués en permanence par les artistes-musiciens. L’analyse de la société congolaise sera privilégiée. Sans doute l’illusion de cerner un terrain sensiblement connu m’y invite-t-elle en premier lieu, mais c’est d’abord ce retour réflexif sur soi, sur la culture et sur la société congolaise contemporaine avec ses déséquilibres, ses tensions et ses mutations rapides qui a motivé mes choix et ma démarche pour une anthropologie réflexive, critique et prospective. Ainsi, l’idée d’effectuer des recherches socio-anthropologiques sur les chansons congolaises de variétés est née il y a une trentaine d’années à Brazzaville à partir d’une double préoccupation à la fois ludique et scientifique. D’abord, des raisons personnelles m’obligent à faire remonter à la surface une partie importante de mon vécu quotidien d’enfant de Poto-Poto, arrondissemement animé de Brazzaville. …

Déjà, dans les années 80, Sylvain Bemba, Matondo Kubu Turé, Honoré Mobonda, Georges Elounga, Antoine Lipou, Jean-Luc Aka-Evy, Ambroise Ossété, Abel Kouvouama et Charles-Didier Gondola, ont multiplié des études, cours et travaux de recherches sur les chansons congolaises de variétés. Récemment, d’autres auteurs ont sur le plan historique, linguistique et auto-biographique retracé, avec des documents iconographiques à l’appui, les grands moments de la musique et de la chanson congolaise…

… Il s’agit de savoir comment ceux-ci réinventent les mots, les travestissent et colportent à travers la chanson l’information qu’elle soit vraie ou fausse, et comment ils suggèrent le dit et le non-dit. Ensuite, ce travail montre également comment une société se construit à la fois dans les pratiques et les représentations des agents sociaux qui sont de véritables opérateurs de sens et d’action. Enfin, il s’agit de comprendre comment les savoirs populaires, – qu’ils relèvent de l’oral ou de l’écrit en langues congolaises – sont-ils traités et traduits en savoir scientifique…

-
Email à cet auteur | Tous les articles écrits par

Commentaires Clos.