Commandes Libraires : www.expressediteur.com / Commandes Particuliers https://www.librairiesindependantes.com

La société Kongo face à la Colonisation portugaise (1885-1961)

Par • 2 Jan 2021 • Catégorie: Contributeurs et auteurs, Évènements

Un peuple et une culture en mutations

Auteur : Mbala Lussunzi Vita
Préface de G. Brunet, Postface de C. Prudhomme
Format : 240*160 mm / Folio : 424 pages / Prix : 30€
Parution : 05/01/2021 / ISBN : 978-2-84220-112-8

Problématique : L’univers Kongo originel a été organisé par un pouvoir politique que ses auteurs ont appelé « Kintotila ». Ce dernier a rassemblé divers peuples qui, depuis la fin de la Préhistoire, ont cohabité harmonieusement, tout en entretenant des liens socio-économiques favorisés par un socle linguistique commun. Politiquement ces peuples se sont unifiés pour former le Kintotila, « … une société d’égalité parfaite (royaume Kongo), qui s’agrandissait dans un mouvement en cercles concentriques, jusqu’à son arrêt de mort qui inversa le cours de l’histoire de l’Afrique noire, dans la première moitié du 16ème siècle. »
L’unité politique et territoriale de Kintotila kya Kongo prit fin avec l’arrivée des Européens. Commencée par les Portugais à partir de 1483 et relayée par les Anglais, les Espagnols, les Français, les Hollandais et les Italiens, l’intrusion européenne dans le Kintotila eut deux impacts importants : la traite négrière et l’évangélisation des populations locales. Ces deux phénomènes occasionnèrent non seulement la fin du pouvoir d’État organisé sur un grand espace, mais aussi des ruptures socio-culturelles irréversibles. Cette désorganisation du Kintotila s’accéléra depuis la dite bataille d’Ambwila en 1665, jusqu’en 1884-1885, au moment où s’amorça la période coloniale décrétée unilatéralement à Berlin par les Européens. Au moment de l’occupation systématique de toute l’Afrique par les puissances coloniales européennes à la fin du 19ème siècle, le territoire du Kintotila kya Kongo tomba principalement sous une triple domination ; belge, française, et portugaise.
C’est la partie de l’espace kongo, occupée par le Portugal, abritant Mbanza Kongo, l’ancienne Capitale de Kintotila, qui a été l’objet de ce travail. L’invasion coloniale portugaise avait complètement désarticulé la société Kongo du nord de l’Angola, en la contraignant dans un processus d’émigration massive au Congo Belge.
Pour sa temporalité, il a été question de considérer les temps de formation des premières communautés humaines sur l’espace physique kongo jusqu’au moment où le Portugal colonisa une partie des terres de l’ancien Kintotila kya Kongo.
Ce travail a privilégié la vision de l’histoire de l’Afrique dans laquelle l’Africain cesse d’être considéré comme un simple objet de l’histoire, pour devenir un sujet de l’histoire. Sur ce, il n’a pas été assumé dans ce travail l’emploi des concepts tels que tribu, ethnie, Blanc, Nègre, mission civilisatrice, ethnologie, … qui ont meublé en Europe la « Science coloniale », dès le début du 19ème siècle.

Mbala Lussunzi Vita

L’auteur, MBALA Lussunzi Vita, d’origine angolaise, a grandi en République Démocratique du Congo (RDC) où il commença ses études dans les anciennes Écoles de la Baptisty Missionary Society (BMS), à Kibentele et à Mbanza-Ngungu.
Après des études de premier et second cycle effectuées à l’Université Pédagogique Nationale (UPN) de Kinshasa et à l’Université de Kinshasa (UNIKIN), il a obtenu le grade de Docteur (Ph. D.) en Histoire de l’Université Lumière, Lyon 2 (France), en 2009.
Ancien Professeur au sein de plusieurs Universités, dont la Faculdade de Letras e Ciências Sociais de l’Université Agostinho Neto de Luanda, il est Chercheur Honoraire et ancien Chef du Département des Sciences Sociales et Humaines du Centro Nacional da Investigação Cientifica (CNIC) du Ministère de l’Enseignement Supérieur, des Sciences, Technologies et Innovation.
Il est, actuellement, Professeur aux Institutos de Ciencias de Educaçaõ (ISCED) de Luanda et de Uige, ainsi que Chercheur au Centro de Estudos e Investigação em População (CEIP) de l’Université Agostinho Neto et Membre associé au LARHRA/Lyon France. Il dirige la collection « Histoire » au sein des éditions PAARI (Pan-Africaine Revue de l’Innovation).

Pour COMMANDER le livre

Pour toute commande sur AMAZON

-
Email à cet auteur | Tous les articles écrits par

Commentaires Clos.