Editions Paari – Contact – Fax : 00(33)0143420252 – Mail : edpaari@yahoo.fr – SMS + Messages : France (33)0626196474

Évènements

Femmes et autres musiques

Par Café Littéraire • 31 oct 2016 • Catégorie: Évènements


Femmes et autres musiques

Auteur : Alain Tavernier
Format : 110 mm*180 mm / Folio : 120 pages
Parution : 01/11/2016
ISBN : 2-84220-097-8
Prix : 10 €

Problématique de l’ouvrage :

Ce sont des textes poétiques, parfois autobiographiques que Alain Tavernier livre au public. Il s’agit d’une déambulation livresque centrée autour de la femme, qu’un homme se propose de dévoiler, sans tabous, dans un monde normé et normalisé par des coutumes parfois coupables d’abus et de silence.

« La muse qui m’a véritablement mis le pied à l’étrier est une femme que j’ai rencontrée par un froid glacial alors que j’étais venu voir un excellent documentaire sur les monstres marins…

Tous les personnages féminins que j’ai pu croiser depuis elle, je les ai habillés avec sa fluidité et son amour de la musique, du verbe… »

Cet ouvrage dévoile le réel quotidien de nombreuses existences, et procède en certains endroits de curieux parallélismes, comme dans Ambiguïtés.

Pour commander l’ouvrage :



L’auteur : Alain Tavernier est écrivain.



Sur le sentier d’un enfant de la Défense Civile

Par Café Littéraire • 22 mar 2016 • Catégorie: Actualités, Café littéraire, Évènements
Sur le sentier d’un enfant de la Défense Civile
Auteur : Jean-José MABOUNGOU
Format : 135*210 mm / Folio : 248 pages
Poids : 230 gr  / Parution : 16/03/2016
ISBN : 2-84220-095-4 / Prix : 25 €

Problématique

Sur le sentier d’un enfant de la Défense Civile est le récit de la vie militante de l’auteur dans les années soixante et soixante dix. Restituant avec force détails le climat de l’époque dite « révolutionnaire », l’auteur qui assume pleinement son passé de militant marxisant, s’explique sur les motivations qui l’ont amené à adhérer à la JMNR (Jeunesse du Mouvement National de la Révolution) et dans quelles circonstances il devint soldat de la DC (Défense Civile), à la suite des événements de juin 1966. L’auteur montre comment le passage du Che Guevara à Brazzaville avait fortement influencé Ange Diawara, l’icône de la DC.

Le récit décrit le fonctionnement de son unité armée le bataillon Lénine et rend compte de l’impact des luttes politiques au sein du MNR (Mouvement National de la Révolution) sur la cohésion de son unité militaire. Une partie importante du récit est consacrée aux événements du 31 juillet 1968 qui virent l’arrivée de l’Armée sur le devant de la scène politique.

Ce récit livre des clés pour comprendre pourquoi toute une jeune génération de militants s’engagea en toute foi dans le mouvement politico-militaire issu de la révolte d’août 1963, avec chez certains la conviction qu’ils participaient à l’avènement d’un monde meilleur.

Ce livre offre également un regard objectif sur les événements du 22 février 1972, ainsi que sur la naissance du mouvement communément dénommé M22.

L’auteur/

Maboungou Jean José est né à Paris en octobre 1950 d’un père congolais et d’une mère française. Économiste de formation, il a accompli l’essentiel de sa carrière professionnelle au Commissariat National aux Comptes (CNC), en qualité d’auditeur comptable des entreprises publiques et para-publiques.

Il a été membre du COCONA (Comité Coordonnateur National) de l’UGEEC (Union Générale des Élèves et Étudiants Congolais), et a assuré la direction nationale de cette organisation estudiantine, de 1970 à 1971. Par ailleurs, il a été cofondateur et membre de la direction nationale du MOLIDE (Mouvement pour les Libertés et la Démocratie), un parti politique né autour de la Conférence Nationale Souveraine de 1991.

Il est cofondateur avec Patrice Yengo, et membre du comité de rédaction de la revue Rupture éditée par Karthala. Il a fait partie de l’équipe rédactionnelle de l’hebdomadaire Le Pays, de 1999 à 2001. Il collabore de nos jours à La Semaine Africaine.



Panorama de la Littérature Orale du Loango. Etude des proverbes

Par Café Littéraire • 28 jan 2016 • Catégorie: Actualités, Contributeurs et auteurs, Évènements
Panorama de la Littérature Orale
du Loango
étude des proverbes
Auteur : René Mavoungou Pambou
Préface : Auguste Miabeto Ladi
Format : 150*220 mm / Folio : 328 pages
Poids : 310 gr  / Parution : 01/02/2016
ISBN : 2-84220-093-0 / Prix : 30 €
Argumentaire :
Ce panorama de la littérature orale est une œuvre majeure qui traite d’un pan de l’histoire, de l’ethnologie, de l’anthropologie, sinon du patrimoine culturel immatériel du peuple de Loango, ainsi que de ses proverbes.
Au travers de cette méthodique et rigoureuse taxinomie des genres littéraires oraux, ponctuée d’une illustration par le texte, on s’imprègne avec délectation de l’univers de significations d’un peuple.
L’auteur plante le décor historique sur l’origine du peuple de Loango aux environs du xiième siècle de notre ère, de son apogée en termes d’organisation sociale, politique et économique. À la lumière de son argumentation, l’auteur montre que « l’homme noir n’est pas assez entré dans les manuels d’histoire universelle, en raison du fait que l’histoire du continent africain et du peuple noir en général est édulcorée et falsifiée à dessein. »
C’est par les mázínà, ou la dation des noms que s’inaugure la seconde partie. Car « attribuer un nom, c’est donner une identité, faire accéder à une existence sociale, reconnaître un être vivant en tant qu’individu… » En effet, « la dation du nom en milieu traditionnel du Loango, comme partout chez les Kongo, n’a jamais été un acte aléatoire… » Enfin, viennent les contes, devinettes, berceuses et chansons diverses, venus du fond des âges.
Les trois dernières parties approfondissent l’étude du cíngánà, « proverbe ». Après l’énoncé des fonctions de ce genre littéraire, l’auteur aborde une analyse logico-formelle et stylistique. L’analyse sémantique d’une quarantaine de proverbes termine ce riche enseignement hautement pédagogique.
L’ouvrage apporte à l’humanité les galets d’une civilisation évanescente. En effet, si des langues entières sont menacées de disparaître ou plutôt disparaissent, du fait d’une glottophagie avérée, que dire des cultures et traditions des peuples qu’elles véhiculent ?
La culture du Loango, ainsi revisitée, peut désormais participer au grand rendez-vous du donner et du recevoir, dans ce monde qui sans cesse est en train de se muer en un village planétaire.
Pour commander l’ouvrage télécharger  pubpanorama ou image suivante :
L’auteur
René Mavoungou Pambou
Bowamona Keb’Nitu Wuta Lwangu
René Mavoungou Pambou est Docteur en ethnolinguistique. Études effectuées à Paris 5- Sorbonne, à l’Institut National des Langues et Civilisations Orientales (INALCO) et à Paris 7- Jussieu.
Ses recherches portent sur la culture du peuple de Loango dans une approche où l’ethnolinguistique sert de trame à une analyse pluridisciplinaire. Son ambitieux projet consiste en la sauvegarde des vestiges du glorieux passé de l’État de Loango.


La résurrection du Loango suivi de Béréshit et Bismillah

Par Café Littéraire • 15 déc 2015 • Catégorie: Actualités, Livres, Évènements

La résurrection du Loango suivi de Béréshit et Bismillah

Auteur : Serge FéLIX-TCHICAYA

Format : 160 mm * 160 mm

Folio : 152 pages, Poids 170 gr

ISBN : 2-84220-091-6 / Prix : 15€

Mise à dispo au public : 15/12/15

Problématique

Cette poésie d’inspiration mystique, de Serge Félix-Tchicaya puise dans la très longue tradition de l’universel. Elle s’est nourrie d’une influence des textes sacrés, pour dévoiler son incompressible soif du Douk’dak, dont est jaloux tout fils de Loango. Lequel ne peut ignorer aujourd’hui « … Cette histoire, celle des sœurs jumelles, dansant la nuit et le jour, sur le rivage d’un Loango vieilli, désabusé ; ne sachant que faire de son passé glorieux… ».

En effet, par le passé, « À cette époque, le Loango s’enivrait quotidiennement de spiritueux, ce qui le rendait incapable de gérer ses richesses, enviées des habitants de la planète Mars… »

Cette quête spirituelle, héritière des Félix-Tchicaya, dont l’U’Tamsi de Diosso…, navigue à travers toutes les humanités pour nous dévoiler que « Le salut n’a pas de couleur ; il n’est ni juif, ni musulman, ni chrétien, ni kongo, ni… Il se pose sur celui qui ressemble à la verge de moshé. »

C’est un univers poétique d’un genre nouveau que Serge Félix-Tchicaya offre au lecteur avec quelques maximes en guise de morceaux choisis :

« Pourtant l’humain est au-dessus de toutes ces obédiences… »

« En effet, le monde changera le jour où les obédiences s’envoleront,… »

« Si la vertu, demain, est l’apanage des menteurs, le mensonge demeurera alors le porte-parole de la Vérité ! »

Mais il s’agit aussi des écrits, pour une renaissance, qui fondent souvent la grandeur des peuples, car «  la résurrection du Loango empruntera le sentier qui jouxte le saint des saints afin de se délester de sa nature congolaise. »

Possibilité de télécharger aussi le fichier PDF suivant : PubLoangotr1



L’ANTHROPOLOGIE DANS UN MONDE EN MOUVEMENT. Le lointain et le proche

Par Café Littéraire • 29 oct 2015 • Catégorie: Actualités, Contributeurs et auteurs, Évènements
L’ANTHROPOLOGIE
DANS UN MONDE EN MOUVEMENT
Le lointain et le proche
Auteur : Abel Kouvouama
Format : 148*210 mm / Folio : 208 pages / Parution : 02/11/2015
ISBN : 2-84220-090-9 / Prix : 20 €
Résumé :
L’anthropologie dans un monde en mouvement, tel est le titre retenu pour rendre compte du double processus révélateur de l’irruption de tout événement marqué d’une part, du sceau de la nouveauté, de l’inédit, de l’actualité, de la mobilité, et d’autre part, de l’épreuve, de l’agir et de l’incertain. Les figures par lesquelles se manifeste le mouvement sont nombreuses. Celles qui sont analysées dans cet ouvrage permettent, à travers des mouvements de pensée, d’en dessiner les contours dont le projet scientifique et pédagogique affleure de part en part. Elles permettent d’évoquer les problèmes centraux touchant, à partir des  « foyers d’expérience » d’ici et d’ailleurs, à l’anthropologie et son enseignement à l’Université de Pau et des Pays de l’Adour, aux épistémès des sciences sociales et humaines en Afrique et en France, aux figures d’anthropologues, de sociologues, ainsi qu’aux figures « d’intellectuels collectifs ».
Les deux questions épistémologiques et théoriques relatives au relativisme et à l’universalisme sont bel et bien au centre de la démarche anthropologique contemporaine. Tous les praticiens de l’anthropologie sont, d’une manière ou d’une autre dans leur pratique, souvent confrontés à ces deux exigences fondamentales d’exercice du métier d’anthropologue. C’est pourquoi, la démarche critique des faits sociaux analysés dans cet ouvrage s’est
efforcée d’être attentive à ces questions.
Pour commander l’ouvrage voir fichier suivant : Couvanthropub


L’illuminé

Par Café Littéraire • 27 juil 2015 • Catégorie: Actualités, Café littéraire, Évènements
Auteur : Ndalla Claude-Ernest (Graille)
Format : 110*180 mm
Folio : 152 pages / Poids : 120 gr.
Date de parution : 25 juillet 2015
ISBN : 2-84220-088-6
Prix : 14 € ; 9000 Frs Cfa

Problématique

Le cœur du bassin du Congo vibre dans le quasi-lac du Pool-Malébo à travers les villes jumelles de Brazzaville et Kinshasa. Tout soubresaut qui affecte une des capitales, se répercute immédiatement sur l’autre : Quand Brazzaville tousse, Kinshasa a la fièvre et vice-versa.
Les deux Congo sont englués dans une tourmente de lutte pour le pouvoir, depuis les années soixante, dans laquelle les puissances occidentales tirent les ficelles. Ces influences datent depuis l’époque des messianismes avec Simon Kimbangu et André Grenard Matsoua. Lesquels, ne sont que la réminiscence des luttes politico-religieuses contre l’esclavage d’une part, et l’irruption du catholicisme en terre kongo d’autre part. Kimpa-Mvita, brûlée vive le 02 juillet 1706 à Evuluvu (Mbanza-Kongo), a souffert le martyre de ce choc des civilisations, entre le royaume Kongo et l’Europe.
En 1998, l’illuminé émerge au Congo-Brazzaville, comme prétexte à une guerre dont les conséquences perdurent encore. L’illuminé pasteur, est le pendant de Né Muanda Nsémi en R.D. Congo, dans cette riche région tropicale où les autochtones sont paupérisés, malgré les revenus colossaux issus de l’exploitation des matières premières.
A travers cet illuminé, l’auteur nous fait percevoir la complexité et l’imbrication des enjeux, ainsi que l’immaturité politique de certains acteurs auto-proclamés. « … Le grand combat à mener actuellement dans ce Congo désarticulé et en lambeaux, c’est le combat avec nous-mêmes pour nous débarrasser de l’angoisse, source de l’agressivité et de toutes les aliénations… N’ayons pas peur de dire : « c’est assez ! Trop de sang ! Trop de souffrances et de misère ! » ».
Pour commander l’ouvrage, télécharger : IlluminePub


L’Histoire d’un rescapé de la dictature

Par Café Littéraire • 9 mai 2015 • Catégorie: Actualités, Contributeurs et auteurs, Évènements

L’Histoire d’un rescapé
de la dictature

Auteur : Balaam Faustin Facho
Folio : 70 pages,
Format : 110 mm*180 mm
Date de parution : 07 mai 2015
Prix Public T.T.C. : 10 €
ISBN : 2-84220-084-8

L’Histoire d’un rescapé de la dictature
Auteur : Balaam Faustin Facho

Résumé :

Ce récit politique de Ballam FaustinFacho fait apparaître les dérives du pouvoir politique tchadien.

Ancien ministre, l’auteur, pour avoir refusé de collaborer avec le régime d’Idriss Déby Itno, avait été persécuté dans son pays. Il avait échappé de justesse à un enlèvement, en ralliant nuitamment le Cameroun voisin à pieds.

A travers l’Union Nationale Démocratique (UND), l’auteur poursuit son combat politique afin que le Tchad puisse connaître une alternance démocratique.

Pour acheter l’ouvrage, télécharger le fichier suivant :





La prière de guérison : guide pratique

Par Café Littéraire • 25 avr 2015 • Catégorie: Café littéraire, Évènements
La prière de Guérison
Guide pratique
Auteur : Jacques Nganga-Nitumosi
Folio : 214 pages, Format : 135mm*210 mm
Date de parution : 10 février 2015
Prix Public T.T.C. : 22 €
ISBN : 2-84220-080-0

Description

La pieuse et affectueuse idée qui a été à l’origine de ce guide pratique à l’usage des malades, a germé lors des visites vespérales que l’auteur rendait aux malades à l’hôpital militaire Pierre Mobengo de Brazzaville (Congo).

Ce précieux guide de prières ne remplace pas le médecin.

Il s’est donné comme simple objectif, une harmonisation des prières de guérison, des neuvaines dédiées aux Saints connus ou inconnus, des litanies et des invocations multiples utilisées par les malades aux heures de détresse.

L’abbé Jacques Nganga-Nitumosi, à travers ce guide pratique, accompagne toute personne à accéder à la parole de Dieu, à divers moments de la vie, lorsque les certitudes humaines vacillent.

L’abbé Jacques Nganga-Nitumosi est Curé de la paroisse Notre Dame de l’Assomption de Brazzaville (Congo).



Cahiers Congolais de Métaphysique

Par Café Littéraire • 7 mar 2015 • Catégorie: Café littéraire, Évènements
Cahiers Congolais de Métaphysique
CCM, vol.1, janvier 2015, publication annuelle.
Auteur : Charles Thomas Kounkou (Dir.)
Folio : 128 pages, Format : 148mm*210 mm
Date de parution : 1er février 2015
Prix Public T.T.C. : 20 €
ISBN : 2-84220-083-1

Les textes ici rassemblés afin de constituer le premier numéro des Cahiers Congolais de Métaphysique ont été pour la plupart présentés au cours du séminaire du Professeur Charles Thomas Kounkou à la Formation doctorale de Philosophie de l’Université de Brazzaville. Ce séminaire s’est tenu pendant l’année universitaire 2010-2011. Le thème du séminaire portait cette année-là sur « Herméneutique et phénoménologie ».

Au responsable du séminaire incombait dans l’exposé inaugural la tâche de circonscrire et d’élucider l’herméneutique depuis ses origines platonicienne et augustinienne jusqu’à son actualisation par Heidegger à travers son entente comme phénoménologie du Dasein (Charles Thomas Kounkou).

Cet exposé a été suivi  de l’exposé de Jean-Bernard Safou, qui officiait alors en qualité d’Assistant du Professeur Charles Thomas Kounkou, sur l’interprétation heideggerienne de l’intentionnalité dans les Prolégomènes à l’histoire du concept de temps. La voie était ainsi ouverte pour une appréhension de la méditation heideggerienne des questions majeures de la philosophie, qu’il s’agisse de la question de l’être pensée à partir de Kant et contre Kant (Guy-Charlemagne Mouya) ou de la question de la mort (Dimitri Koumou-Ovenanga).

Mais lorsque le questionnement philosophique porte sur l’herméneutique et la phénoménologie, le recours à Paul Ricoeur demeure un passage obligé. Le Professeur Jean-Claude Bayakissa s’est chargé du travail de thématisation de la philosophie de Paul Ricoeur.

Toutefois, afin d’éviter l’enfermement dans l’herméneutique et la phénoménologie et le ressassement de leurs questions, Stève-Gaston Bobongaud a été invité dans  le cadre du séminaire à parler d’Eric Weil qui appartient à une tradition non  phénoménologique.

Cahiers Congolais de Métaphysique (CCM)

Il faut reprendre à Marx et Engels la métaphore du spectre pour penser la place de la métaphysique dans la philosophie et déterminer son rapport aux autres disciplines philosophiques. Car une chose est sûre : la métaphysique est un spectre qui hante la philosophie. Nombreux sont en effet les courants philosophiques qui travaillent à ruiner la métaphysique. Ainsi, les deux courants majeurs de la philosophie contemporaine – la phénoménologie et la philosophie analytique – ne l’évoquent-ils que pour en proclamer sinon la fin, à tout le moins le dépassement. Et pourtant, la métaphysique ne cesse de renaître de ses cendres, à rebours de la chronique de sa fin annoncée et de réapparaître plus vivante que jamais de son prétendu dépassement. Ainsi, Husserl invite-t-il dans l’Idée de la phénoménologie, à la destitution de la métaphysique afin de faire place nette à la phénoménologie, paradoxalement définie comme métaphysique. Ainsi, Frédéric Nef découvre-t-il le retour de la métaphysique dans la philosophie analytique qui n’a jusque-là visé que sa disqualification pure et simple.

Les Cahiers congolais de métaphysique se proposent modestement de contribuer à la vitalité de la métaphysique en publiant des travaux sur l’histoire de la métaphysique et sur son rapport aux disciplines constitutives de la philosophie que sont l’éthique, la politique, la logique et l’esthétique. L’ambition des Cahiers congolais de métaphysique est non seulement d’établir les progrès de la métaphysique dans le champ de la connaissance, mais aussi ses apories.

Note sur les auteurs des articles

Charles Thomas Kounkou, Professeur, responsable des séminaires de Métaphysique et de Philosophie contemporaine à la Formation doctorale de Philosophie de l’Université de Brazzaville (Congo).

Jean-Claude Bayakissa, Professeur d’Histoire de la philosophie moderne et contemporaine et d’Esthétique à la Formation doctorale de Philosophie de l’Université de Brazzaville (Congo).

Stève-Gaston Bobongaud, Enseignant de Philosophie à l’Université catholique d’Afrique centrale (UCAC) de Yaoundé (Cameroun).

Jean-Bernard Safou, Docteur en Philosophie de l’Université de Paris-IV-Sorbonne, Professeur de  lycée.

Guy-Charlemagne Mouya, Doctorant de Philosophie, Professeur de lycée.

Dimitri Koumou-Ovenanga, Doctorant de Philosophie, Professeur de lycée.




Hommage au Professeur Cheikh Anta Diop, samedi 07/02/2015, à la Maison de l’Afrique / IREA, de 10h à 18h.

Par Café Littéraire • 4 fév 2015 • Catégorie: Livres, Évènements

HOMMAGE AU PROFESSEUR CHEIKH ANTA DIOP

Samedi 7 février 2015

Lieu : IREA (Institut de recherches et d’études africaines) / Maison de l’Afrique

Adresse : 07, rue des Carmes, 75005 Paris,

Métro : Maubert Mutualité, ligne 10

Heures : de 10 heures à 18 heures

Cheikh Anta Diop est né le 29 décembre 1923 à Thieytou et décédé le 7 février 1986 à Dakar. Il fut physicien, historien, anthropologue, égyptologue et homme politique sénégalais. De formation scientifique, il avait dirigé le premier laboratoire de physique nucléaire au Sénégal et en Afrique. A l’encontre de l’idéalisme allemand représenté par Hegel, Cheikh Anta Diop inaugura une épistémologie des sciences humaines et sociales et des études africaines en argumentant sur l’apport de l’Afrique à la civilisation universelle.